PALMARÈS DE L'ÉDITION 2012

Prix du jury Étudiant : Urte berri on, amona ! de Telmo Esnal
Grand Prix du jury Pro : Los colores de la montana de Carlos César Arbeláez
Prix du Public : Urte berri on, amona ! de Telmo Esnal

15e FESTIVAL DE CINE ESPAÑOL Y LATINOAMERICANO

Fév

10-17

2012

Du 10 au 17 février 2012 à l'Espace Diamant à Ajaccio.

8 jours, 19 films, 30 séances, 7 pays représentés, 5 films en compétition, 5 avant-premières, 4 premiers films, 8 films en projection unique.

Le millésime 2012 est attractif  par la variété des genres  de films diffusés,  des sujets traités, la personnalité  des invités et  par son ouverture aux langues catalane et basque ainsi qu’ au cinéma argentin …


Côté Europe : quatre films espagnols, un film catalan et un focus sur le cinéma basque avec la diffusion de deux films en avant première : 80 egunean et la comédie Urte berri on, Amona !

Côté Amérique Latine : Films mexicain, bolivien, chilien et colombien, sans oublier La Yuma, premier long- métrage entièrement réalisé au Nicaragua depuis 20 ans par une réalisatrice française mais  nicaraguayenne d’adoption. Pour compléter ce panorama sud-américain, le festival organise un gros plan sur le cinéma argentin.

Sous le haut parrainage de l’
Ambassade d’Argentine en France, on diffusera six films emblématiques de la production cinématographique argentine depuis 2010 :

Un premier long-métrage
Medianeras, El Chino comédie satirique qui sort en France le 8 février 2012, Carancho où l’on retrouve l’acteur Ricardo Darín, l’intimiste et sensible Rompecabezas (Puzzle) et les primés El hombre de al Lado (L’homme d’à côté) qui avec six récompenses est le vainqueur des Premios Sur, équivalents argentins des Césars français, ou Las acacias, Caméra d’or 2011 du Festival de Cannes 2011.

Tous les genres sont représentés du thriller
Mientras duermes (Malveillance) de Jaume Balagueró réalisateur de REC au documentaire Nostalgia de la luz (Nostalgie de la lumière) qui confronte  passé du Chili et  confins de l’univers, en passant par le western Blackthorn, le dernier Almodóvar La piel que habito ou le film d’action mexicain Miss Bala présenté, comme Amador de Fernando León de Aranoa, en avant-première Pa negre (Pain noir) film en catalan, primé neuf fois aux Goyas du cinéma espagnol en 2011, et Los colores de la montaña, sobre et délicat , cèdent  la place  au regard de l’enfant sur le monde violent qui l’entoure.

Terrados est présenté en avant-première à Ajaccio par son réalisateur Demian Sabini. Ce premier  long-métrage, emblème  du mouvement des Indignés, n’aurait pu être diffusé sans le partenariat avec l’Université de Corse Pasquale Paoli dont professeurs et étudiants  ont réalisé le sous-titrage.

Enfin,
Manuel Cuéllar del Río est l’invité du festival. Rédacteur en chef Culture du grand quotidien espagnol El País, il a été  le témoin du mouvement dit du 15M (15 Mai) qu’il continue de suivre. En présence de Demian Sabini, il nous livrera samedi 11 février à 18h30 son  analyse, du point de vue citoyen et journalistique, sur le mouvement des Indignés espagnols.

Bon festival à tous !

NOS FILMS

En voir plus

NOS INVITÉS

Franck Appréderis

Auteur, réalisateur

Manuel Cuéllar del Río

Journaliste

Demian Sabini

Réalisateur

PROGRAMMATION

GALERIE PHOTOS

1/65

© Latinità 2019 - Tous droits réservés - Contact - Webmaster - Facebook